FOIX

Abbatiale Saint Volusien

Grand Orgue

Abbaye fondée vers 860. Le Comte de Foix offre, en 1111, à l'abbaye uné église romane pour abriter les reliques de Saint Volusien, septième évêque de Tours mort aux portes de Foix au 5ème siècle. Détruite en 1580 lors des Guerres de Religion, l'église est reconstruite en style ogival au 17ème siècle. Nef unique voûtée d'ogives et choeurs à chapelles rayonnantes. Crypte de l'ancienne église sous le choeur. Portail sud roman. Clocher porche. Edifice classé Monument Historique depuis le 30 juillet 1964.

Photos : A.D.OR.A./P.B.

Historique

L'existence d'un orgue en l'abbatiale est attestée depuis 1502. Mais le manque d'archives, ne permet pas d'en dire d'avantage entre le 16ème siècle et le milieu du 19ème siècle.

En 1868, la maison Leroy-Legendre et Fermis père et fils reçoit une commande d'un orgue de 40 jeux sur 3 claviers manuels et pédalier pour la somme de 25 000 francs de la part de la fabrique de la paroisse de Foix. C'est François Sylvain Fermis qui traite le marché.

Le 25 août 1869, l'orgue est inauguré par l'organiste de la basilique Saint Sernin de Toulouse, Aimable Massis.

En 1878, O. Carrel effectue des travaux sur la charpente intérieure de l'instrument qui menaçait de s'écrouler.

En 1955, Paul Marie Koenig électrifie la pédale et réharmonise l'ensemble.

Le 17 novembre 1997, le buffet et la partie instrumentale sont classés au titre des Monuments Historiques.

Entre 2004 et 2007, les Etablissements Lucien Simon et Jean-Pascal Villard effectuent une restauration à l'identique de l'instrument.

Le 21 octobre 2007, Thierry Escaich inaugure l'instrument.

En 2009, une machine Barker est installée pour la pédale.

Composition

Très beau buffet en pin teinté chêne de style néo-gothique à 2 corps. Le grand-corps comprend 6 tourelles de 5 tuyaux, celles du centre en tiers-point et 5 plates-faces. Celle du centre comprenant 9 tuyaux est sommée d'un gâble à rosace. Statues d'anges musiciens. Pinacles et crochets couronnent les plates faces et les tourelles. Positif de dos postiche composé de six petites plates faces de trois tuyaux chacune encadrant une tourelle plate centrale de 5 tuyaux. La façade du grand corps comprend donc 73 tuyaux en étain. Console séparée en avant de l'instrument derrière la façade du positif de dos postiche. 3 claviers manuels de 61 notes et un pédalier de 30 notes. Transmissions mécaniques et pneumatiques tubulaires avec assistance Barker pour la pédale. 10 sommiers et 4 soufflets. Registres de section ronde en gradins de chaque côté des claviers et au-dessus de ces derniers sur trois rangées.

I/ POSITIF INTERIEUR II/ GRAND ORGUE III/ RECIT EXPRESSIF PEDALE
Bourdon 16
Bourdon 8
Flûte harmonique 8
Salicional 8
Salicet 4
Doublette 2
Clarinette 8
Trompette 8
Clairon 4
Montre 16
Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Gambe 8
Prestant 4
Quinte 2 2/3
Plein Jeu II-VI
Cornet V
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4
Flûte harmonique 8
Gambe 8
Voix Céleste 8
Flûte d'écho 4
Flûte octaviante 4
Octavin 2
Clochette 1
Trompette 8
Basson-Hautbois 8
Voix Humaine 8
Cor Anglais 8
(déposé)
Soubasse 32
Contrebasse 16
Flûte 8
Viole 8
Flûte 4
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4

Combinaisons : Tirasses I, II et III - Accouplements I/II, III/II, III16'/II, III4'/II - Appels Anches I, II, III et Pédale - Appel Mixture II - Appels Fonds I, II, III et Pédale - Tremblant III - Expression Récit par pédale à cuiller

Titulaires : Henri HARLE et Christiane Van GORP

Les claviers de la console et la statue de l'Ange musicien jouant de l'orgue