BORDEAUX

Cathédrale St-André

Grand-Orgue

Consacrée par le Pape Urbain II en 1096. Plan en croix latine à nef unique. 124m de long, 18m de large au transept, 23m de haut dans la nef et 29m dans le choeur. Porte Royale aux riches sculptures et Portail Nord récemment restauré, à l'extrémité du transept entouré de 2 tours à flèches de 81m de haut. Très vaste nef (av. 1150), voûtes des XIVè-XVIè s. Transept et choeur de style gothique rayonnant (XIVè s.). Nombreuses chapelles autour du déambulatoire. Mobilier ancien provenant d'églises de la Région (La Réole, St-Rémi à Bordeaux...) et du XIXè s. La cathédrale vit les mariages d'Aliénor d'Aquitaine avec Louis VII en 1137 et de Louis XIII avec Anne d'Autriche en 1615. La cathédrale est classée M.H. et inscrite au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1998.

Photo : A.D.OR.A./P.B.

Historique

En 1427, Jacques de Rasta construisait déjà un orgue dans la cathédrale.

En 1619, le facteur toulousain Antoine Lefèbvre restaure l'instrument. Mais un long procès suivra.

Quelques temps plus tard, Valéran de Héman construira un orgue somptueux qui existera jusqu'à la Révolution.

En 1804, la cathédrale étant dépourvue de tout mobilier, l'orgue Micot (1766) de La Réole est transféré à Bordeaux. Mais cet instrument s'avère insuffisant pour l'immense vaisseau.

En 1811, les parties instrumentales du Dom Bedos de Ste-Croix et du Micot de la cathédrale sont échangées sans toucher aux buffets.

Jusqu'en 1972, l'orgue connaîtra plusieurs interventions : Henry (1837), Wenner (1877), Puget (1922), Gloton (1933) et Beuchet (1954-1961).

Après une longue période de polémiques, il est décidé de construire un orgue neuf à la cathédrale et de restituer le Dom Bedos à Ste-Croix.

En 1982, la maison Danion-Gonzalez livre un orgue neuf dont la mécanique fut entièrement revue en 1987 (électrification).

En 1992, la maison Pesce effectua un relevage : réfection des claviers et de leurs contacts, nouveaux accouplements, restauration de tuyaux abîmés et réfection des soufflets régulateurs.

En 2002, la Manufacture berrichone de grandes orgues installa les tuyaux de Bombarde 32' sur des sommiers spéciaux placés à même le sol permettant de remettre les tuyaux dans leur configuration d'origine (non coudés).

Composition

Console en fenêtre avec 4 claviers de 61 notes et un pédalier moderne de 32 notes. Buffet provenant de La Réole mais qui a été agrandi à plusieurs reprises. 7 tourelles au grand buffet et 6 plates faces. 5 tourelles au positif et 4 plates-faces. Statues d'angelots musiciens. Buffet classé M.H. en 1862. Transmissions électriques.

I/ POSITIF DE DOS II/ GRAND-ORGUE III/ RECIT EXPRESSIF IV/ ECHO EXPRESSIF PEDALE
Montre 8
Bourdon 8
Flûte 8
Prestant 4
Flûte 4
Nasard 2 2/3
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Larigot 1 1/3
Fourniture IV
Cymbale III
Cornet V au Fa2
Trompette 8
Cromorne 8
Clairon 4
Montre 16
Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Flûte 8
Gros Nasard 5 1/3
Prestant 4
Grosse Tierce 3 1/5
Quinte 2 2/3
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Grosse Fourniture III
Fourniture VI
Cymbale IV
Grand Cornet V à l'Ut3
Bombarde 16
Trompette 8
Trompette en chamade 8
Clairon 4
Clairon en chamade 4
Bourdon 16
Principal 8
Bourdon 8
Flûte 8
Violoncelle 8
Voix Céleste 8
Principal 4
Flûte 4
Doublette 2
Plein Jeu V
Cornet V au Fa2
Basson 16
Trompette 8
Basson-Hautbois 8
Voix Humaine 8
Clairon 4
Cor de Nuit 8
Flûte à cheminée 4
Quarte de nasard 2
Piccolo 1
Sesquialtera II
Cymbale III
Régale 8
Chalumeau 4
Soubasse 32
Principal 16
Soubasse 16
Flûte 16
Principal 8
Bourdon 8
Flûte 8
Principal 4
Flûte 4
Principal 2
Grand Plein Jeu V
Grosse Sesquialtera II
Bombarde 32
Bombarde 16
Trompette 8
Trompette en chamade 8*
Clairon 4
Clairon en chamade 4*
Clairon 2

* emprunts du G.O.

Combinaisons : Accouplements II/I, III/II, IV/II, III/I, IV/I - Tirasses I, II, III, IV, générales - Expressions III et IV par pédales à bascule au centre - Crescendo - Annulateur Péd - Appel Mixtures Ped, I, II, III, IV et général - Appel anches et mixtures Péd, I, II, III, IV et général - Tutti - Tremblant III - Combinateurs.

Titulaire : Jean-Baptiste DUPONT